Ce qu’il faut savoir

A propos des élections municipales :

  • Les dates des municipales de 2020 sont fixées au dimanche 15 mars pour le premier tour et au dimanche 22 mars pour le second. Ces dates ont été annoncées par le ministère de l’Intérieur le 16 juillet 2019.
  • Les électeurs et les électrices votent pour une liste avec une tête de liste.
  • Dans les communes de moins de 1 000 habitant·e·s, le scrutin est majoritaire plurinominal à deux tours avec panachage, la liste gagnante remporte la totalité des sièges. Le panachage permet au électeurs et aux électrices de modifier les listes, panacher, ajouter ou supprimer des candidat·e·s sans que le vote soit nul. Les listes incomplètes et les candidatures individuelles sont autorisées.
  • Dans les communes de 1 000 habitant·e·s et plus, le scrutin est proportionnel de liste à deux tours, le nombre de sièges à pourvoir est partagé en fonction du nombre de voix recueillies avec prime accordée à la liste arrivée en tête. Au premier tour, la liste qui obtient la majorité absolue des suffrages exprimés reçoit un nombre de sièges égal à la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5 % des suffrages exprimés en fonction du nombre de suffrage obtenus.
  • Lors de l’éventuel second tour, seules les listes ayant obtenu au premier tour au moins 10 % des suffrages exprimés sont autorisées à se maintenir. Elles peuvent connaître des modifications, notamment par fusion avec d’autres listes pouvant se maintenir ou fusionner. En effet, les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés peuvent fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10 %. La répartition des sièges se fait alors comme lors du premier tour.
  • A Paris, Lyon et Marseille, le scrutin est proportionnel de liste à deux tours dans le cadre de secteurs électoraux, c’est-à-dire que les électeurs et les électrices élisent en même temps un conseil municipal et des conseils d’arrondissement.
  • Le conseil municipal désigne le ou la maire suite aux élections.

N’hésitez pas à consulter le site du ministère de l’Intérieur pour connaître les résultats des élections municipales précédentes. Bien souvent le nombre de voix entre certaines des listes est faible ainsi que le nombre de voix permettant soit de se qualifier au second tour soit de fusionner des listes.

A propos des cirques avec animaux en France :

A ce jour, 403 communes ont pris position pour des cirques sans animaux dont 95 de plus de 10 000 habitant·e·s comme Paris, Montpellier, Lille, Dijon, Ajaccio, Angers, Tours… Ensemble, faisons en sorte que ce chiffre augmente !

Selon un sondage Ifop de février 2018, 67 % de la population française est soit très favorable, soit plutôt favorable à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques.

Dans le monde : 43 pays ont décidé d’interdire partiellement, totalement ou progressivement la détentions d’animaux sauvages dans les cirques dont 25 en Europe sur les 28 pays membres.

La position de la Fédération des Vétérinaires d’Europe (FVE) est que l’utilisation de mammifères sauvages dans les cirques devrait être interdite compte tenu de l’impossibilité absolue de répondre de façon adéquate à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux.

Un peu de vocabulaire :

Stéréotypies : troubles du comportement se définissant par des séquences comportementales incongrues, répétitives et sans signal d’arrêt.

Stéréotypies chez l’éléphant
Stéréotypies chez le tigre

Ankus : Manche terminé par crochet métal utilisé par les circassien(ne)s pour dresser et punir les éléphants.

Circassien·ne· : nom propre, personne vivant et/ou travaillant dans le milieu du cirque. Adjectif, qui concerne le cirque, les gens du cirque.